photos magazine de jeanpierre jeannin latour

l'émoi des mots, l'échoppe des photos

  • Augmenter la taille de la police
  • Taille de la police par défaut
  • Diminuer la taille de la police
French Arabic Chinese (Simplified) Dutch English German Hindi Italian Japanese Portuguese Russian Spanish Swedish

Carlos Benn Pott

Envoyer Imprimer

Carlos Bebb Pott 647201C’était dans les années soixante-dix… Quatre-vingt peut-être. Au sein du casino de Dax, je venais de créer un Nightclub original, mi Café-Théâtre, mi Cabaret, le Rubys. Un soir, alors que nous venions d’ouvrir, un couple inconnu s’approche timidement du bar -« Bonsoir ! Vous désirez ? » -« Vous êtes Roland Latour ? » – -« Oui. Que puis-je pour vous ? »… Carlos portait les cheveux longs comme J'imagine qu'il les portera toute sa vie. Il émane de son regard une immense bonté, une infinie douceur qui, plus de trente années plus tard, me subjuguent encore. Sa compagne est jolie, souriante, discrète. Tous deux semblent perdus, comme descendus d’une autre planète, mais tellement rassurants. –« Je m’appelle Carlos Benn Pott et voici Kathy. Je sais que vous avez créé un Café-Théâtre à Biarritz et que vous y produisiez parfois des groupes latino-américains. Je voulais savoir si vous envisagez de le faire ici ? Mon groupe s’appelle Los Incas ». 

-«  Los Incas ? Je connais votre groupe dont j’ai plusieurs disques mais je ne sais si le Ruby’s convient à une attraction aussi… prestigieuse ? Combien êtes-vous. –« Nous pouvons nous adapter dit-il en évaluant la surface de la scène. Cinq, ce serait bien ? »

J’étais alors bien loin d’imaginer que Carlos et Kathy allaient compter parmi mes amis les plus chers. Nous programmâmes plusieurs dates de spectacles et nous nous lançâmes aussi dans une série d’enregistrements « live » que nous ne pouvions effectuer que les après-midis et pour lesquels je sacrifiais bien des heures de sommeil. Je me souviens encore des merveilleux dimanches que nous partageâmes, tous les quatre, avec mon amie Sophie, dans leur si jolie petite maison, au cœur de la forêt.

Au début des années 80, je quitte Dax pour Saint-Jean-de-Luz et ne reverrai jamais Carlos ni Kathy. Devenu diplomate, j’abandonne mon nom de scène. Roland Latour redevient Jean-Pierre Jeannin-Latour et le plus souvent « Jean-Pierre Jeannin » tout court. On voudrait perdre ses amis qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

Conseiller d’Ambassade à Lima en 89, je découvre le Pérou et m’y attache passionnément. Dès lors j’oublie les One Man Show, les cabarets, les spectacles, et les saltimbanques que j’ai croisés et aimés. Je dois avouer cependant que je n'ai jamais oublié Carlos ni Kathy et Los Incas. Au fil des années, Il m’est souvent arrivé de penser à eux, au hasard d’un musicien de rue jouant El Condor Pasa, dans le métro, à la radio, ravivant sans fin l'espoir d'une nouvelle rencontre… 

Retiré en 2002 à Mirebeau, en Poitou Charente, dans ma maison natale, je ne risque définitivement plus de croiser le prestigieux maitre de la "quena" ni de tisser avec lui de nouveaux pans à notre belle amitié . Début avril 2014, feuilletant distraitement le journal local d’il y a quelques jours… un nom trouble mon regard. Je relis et relis encore sans le comprendre, puis sans le croire, le faire-part de décès de Carlos Benn Pott, ici, à Verrue, autant dire à ma porte, à Mirebeau.

Ses enfants, ses petits-enfants, son beau regard si noble et triste à la foi. J’imagine tout ce que nous aurions pu nous dire, les souvenirs que nous aurions ranimés. Cher Carlos, j’ai tant de peine, de regrets, de honte. Le mot de la fin t'appartient car c'est toi qui l'écrivis, au marker sur la pochette d’un double album de Los Incas : « Il y a des rencontres que les mots ne peuvent exprimer. Voilà la Musique. Carlos et Kathy ». Je me permets d'ajouter qu'il est des amitiés que la mort ne peut vaincre. Adieu l'Ami ! A un de ces jours...  ( jean-pierre roland jeannin latour)Argentin d'origine, Carlos allait avoir 90 ans. (photo agence Divergence)    

Mise à jour le Lundi, 05 Mai 2014 20:30  

Commentaires  

 
+1 #1 benn-pott valerie 29-04-2014 17:00
bonjour
c est avec surprise,que je viens de lire votre article sur mon père,ce serait un grand plaisir,de vous rencontrer,voic i mon numéro,XX.XX.XX.XX.XX
22 rue de la bie 86420 Verrue
cordialement
Valérie
Citer
 
 
0 #2 Tyrone 21-05-2014 17:53
Keep on writing, great job!
Citer
 
 
0 #3 Dorothy 24-05-2014 22:26
Just wish to say your article is as astonishing.
The clearness in your post is just excellent and i could assume you are an expert
on this subject. Well with your permission let me to grab your feed to keep updated with forthcoming post.
Thanks a million and please carry on the rewarding work.
Citer
 
 
0 #4 Iola 12-06-2014 16:53
Sebum is that skin cholesterol that functions to protect the skin from
losing excess heat to the environment while keeping adjacent
cells well nourished to give you a younger look.
Suffering from acne can cause embarrassment and
more devastating psychological issues in some people. Aubrey Organics has also designed a
sampling of deep conditioning treatments for hair.


My weblog :: exposed skin care (www.ykhoavn.com: http://www.ykhoavn.com/)
Citer
 
 
0 #5 Columbus 13-06-2014 12:12
To solve the root of the problem, a natural acne treatment should be adopted.
Suffering from acne can cause embarrassment and more devastating psychological issues in some people.
The skin is the largest organ in the body, it is
the most visible parts of the body, so it only makes sense that we care
for it.

Take a look at my website exposed skin care review (Columbus: http://www.ykhoavn.com/)
Citer
 
 
+1 #6 micheleff 01-09-2014 07:16
Merci pour cet hommage à un homme discret, au regard lumineux, dont le discours empreint de culture restait toujours sage et doux.
Bien sur il y avait 'los Incas'... mais tellement plus !
Citer
 
 
+1 #7 Christine Lhermitte 07-09-2014 08:00
Citation en provenance du commentaire précédent de benn-pott valerie:
bonjour
c est avec surprise,que je viens de lire votre article sur mon père,ce serait un grand plaisir,de vous rencontrer,voic i mon numéro,XX.XX.XX.XX.XX
22 rue de la bie 86420 Verrue
cordialement
Valérie

Bonjour, Carlos était à ami à nous. Il a vécu chez nous à Seignosse pendant quelques mois et nous avons passé des nuits entières à discuter, il était inépuisable et passionnant. Nous avons connu Cathy lorsqu'ils se sont mariés, sommes ensuite allés passer quelques jours de vacances chez lui à Pont de Briques en Bretagne. Carlos restera à jamais dans nos cœurs et nos esprits. Christine et Jean
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière

A paraître ...

LONDRES [Reportage surprenant !]
[100%]

SKETCHES Roland Latour [en public]
[40%]

CANDELARIA Pérou [Exceptionnel]
[50%]

AMAZONIE Tribus [1990 à 2010]
[60%]

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter

mod_vvisit_counter Aujourd'hui 629
mod_vvisit_counter Hier 610
mod_vvisit_counter Cette semaine 629
mod_vvisit_counter La semaine dernière 6742
mod_vvisit_counter Ce mois-ci 8740
mod_vvisit_counter Le mois dernier 28573
mod_vvisit_counter Depuis la mise en ligne 1053796

Nous avons : 8 invités en ligne
Nous sommes le 10 11 14
Visitors Counter

Articles au hasard

   Dalida 25ème anniversaire
Dalida ! On commémore aujourd’hui le vingt-cinquième anniversaire de sa mort et un drôle de déclic vie...
Lire la suite...
 
   Le Tarare ou Machine à fabriquer le vent
    Jusqu'au début du 19 ème siècle, les cultivateurs ne disposaient que de moyens très primitifs. C'es...
Lire la suite...