photos magazine de jeanpierre jeannin latour

l'émoi des mots, l'échoppe des photos

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Archives des éditos

Page 5 sur 9

Edito du 5 janvier 2012

Envoyer Imprimer

Jp Taquilé 4625 TER _thumb[3]

1968, 1969 : Ecoute, écoute !

Bonne année ! Bonne année ! Trois cent soixante cinq jours plus tard, on n’a pas l’air con quand on constate que tout a été de travers, que les espoirs ont été déçus, que ceux qu’on aimait sont aux abonnés absents, qu’on a perdu son boulot et que l’essence va encore augmenter. Ça ne fait rien, on remet ça : Bonne année hein, même si on sait d’avance que ça ne changera rien...

Mes préférées ce sont 1968 et 1969, deux millésimes vécus. Pas des leçons d’histoire ! Soixante-huit, le grand chambardement, la contestation devenue révolution, l’année à partir de laquelle plus rien ne sera comme avant… Enfin presque. Et puis 1969, où l’homme a réalisé son plus vieux rêve : conquérir la lune qui durant des millénaires nous a observés sans jamais livrer son secret…

Certes, 2012 ne sera surement pas dénuée d’intérêts mais je vous parie mon vieil agenda avec son crayon bout de gomme, contre votre tablette Androïde, que ces deux nouveaux articles à écouter, vous allez les kiffer grave. (jpjl)

scroll back to top
Mise à jour le Vendredi, 06 Janvier 2012 18:50
 
 

Ce ne sont pas les Joyeux Noël qui manquent

Envoyer Imprimer

El Papito 1540Le nouvel article à écouter vrombit des vroums vroums du Dakar 86. On y entend crier Balavoine avec l’enfant qui attendait la pluie et battre les tambours africains. Les émissions au montage sont plus surprenantes encore. L’Abbé Vachère est en ligne et les points rouges du planisphère se multiplient : le monde nous regarde ! Souhaitez-lui Joyeux Noêl !

Joyeux Noël aux enfants massacrés de Syrie, aux révolutionnaires trahis de la place Tahir, aux Hollandais violés par les prêtres, aux Libyens qui regrettent Kadhafi, aux gosses otages d’un de leurs parents qui ne verront pas l’autre au pied du sapin, aux petites vieilles de mon quartier qui se coucheront, comme d’habitude, pour ne pas penser que c’est Noël… Aux victimes de catastrophes qui n’ont pas fait la une des médias, à ceux qui trieront les papiers cadeaux des poubelles pour les revendre au nouvel an, aux gens heureux, Joyeux Noël !

(Les éditos archivés sont ici).

scroll back to top
Mise à jour le Jeudi, 22 Décembre 2011 21:44
 
 

Edito du 6 décembre 2011

Envoyer Imprimer

MIchèle Cotta

François Régis Bastide 1Il y avait déjà « l’émoi des mots et l’échoppe des photos ». Il y a en plus « articles à écouter ». On peut donc, ici, tout partager pour peu que l’on sache lire, regarder, écouter. Que ceux qui ne savent pas restent sur TF1 et répètent en chœur que ce n’est pas à leur âge qu’ils vont se mettre à l’informe éthique. J’ai acheté mon premier magnétophone bien avant ma première télé et créé ma première radio en imitant “Aqui Radio Andorra”. En français : Sud Radio ! Puis les radios libres ont fleuri, libres certes, mais maladroites et prétentieuses. Sur mon antenne tout était permis pourvu que je l’ai autorisé et l’animateur qui disait : « Il est 8 heures passées de 5 petites minutes » allait remettre sa pendule à l’heure chez un concurrent. De cette époque, j’ai gardé des bandes dont celles de « Tribune Libre » que je présentais en direct, de 19 heures à 19 : 55, pour laisser aux auditeurs le temps de garer leur voiture et monter voir « Le 20 heures ». Très vite, nous fûmes les premiers. François Régis Bastide, écrivain, éditeur et emblématique producteur du « Masque et la Plume », alors meilleure émission du PAF, téléphona plusieurs fois pour me parler. –” Monsieur Latour n’est pas à la Radio le Samedi”. – “Dites-lui que c’est François Régis Bastide. Je descends à Biarritz chaque fin de semaine et je le rappellerai”. J’ai cru à une plaisanterie, jusqu’au jour où M. Bastide me rappela pour me dire que Radio Viva était, sans conteste, l'une des  meilleures Radios libres de France, qu’il l’écoutait régulièrement et qu’il serait heureux de me rencontrer. Nous convînmes d’un nouvel appel téléphonique mais Le Président Mitterrand décida alors de nommer FRB « Ambassadeur de France », d’abord au Danemark, puis en Autriche et à l’Unesco. Je ne le revis jamais… Les invités sur le grill, la crédulité suscitée par les voyantes, l’hypnose et les phénomènes paranormaux, les bulletins d’infos toutes les heures, les disques savamment panachés : Quatre années de suite, Radio Viva battit tous les records d’écoute. C’est la crème de ces programmes que je vous propose d’écouter… Lire, regarder, écouter, penser peut-être. Se distraire surement. Jpjl (Roland Latour, Michèle Cotta Pde du CSA, François Régis Bastide)

scroll back to top
Mise à jour le Mardi, 06 Décembre 2011 20:03
 
 

Edito du 19 novembre 2011

Envoyer Imprimer

7457a s MarrakechL’émoi des mots, l’échoppe des photos … Difficile de plagier plus élégamment le célébrissime slogan de Paris-Match : Le poids des mots, le choc des photos ! Je ne m’avoue pas peu fier de cette pépite orthographique mais ne nourris aucune illusion sur l’habileté de cette pirouette. Je n’ignore pas qu’elle passe au-dessus de la plupart des bérets… Qu’importe ! N’y en aurait-il qu’un qui sourit en son for intérieur que je serais déjà comblé. D’autant qu’ils sont cents, qu’ils sont mille, mille quatre cents et des poussières à incrémenter chaque soir le compteur des visites…  Qui dira jamais l’irrésistible attrait d’un compteur qui sourit ? Gourmand de mots, je les explore et les savoure, me risquant parfois à d’audacieux assaisonnements et improbables mélanges. Réhabiliter leurs sens est essentiel. Quant aux photos, on dit qu’elles contiennent parfois vingt mille mots mais je crains qu’on exagère. On ajoute qu’une bonne photo n’appelle point de légende. Où ? Quand ? Qui ? peut-être. C’est déjà beaucoup. Le reste ne serait que vains mots.

Si l’on en croit la promesse de son titre, ce site est donc fait d’orthographies prétendument génératrices d’émoi et de photographies à détonnantes variables, de 1 à 7 sur l'échelle des mystères. Quant à l’auteur, il serait ortho-photo grapheur…(contact@jeanpierrejeannin.fr)


scroll back to top
Mise à jour le Dimanche, 20 Novembre 2011 21:42
 
 

Edito du 6 novembre 2011

Envoyer Imprimer

Jp-Ruth Granada « Photos magazine de Jeanpierre jeannin latour »

A l’origine, plus qu’un titre : Une promesse ! Je trimbale assez de vraies rencontres, vraies peines, vraies aventures et vraies joies pour déballer mes valises et raconter ma vraie vie mais cela suppose une dose d’impudeurs que j’ai du mal à assumer. En vidant mes souvenirs, j’ai peur qu’ils m’échappent : s’ils cessaient d’exister. Cachés dans un coin de ma mémoire, ils restent intacts. Verbalisés, ils deviennent suspects. À coups d’amour propre ou d’excessive modestie, c’est finalement ma vie que je trahis. Si j’inventais tout, je n’aurais pas à mentir.

Depuis des dizaines d’années, ont me harcèle et me flatte: « Qu’attends-tu pour écrire un bouquin ? » A vrai dire, tout m’enflamme mais tout, c’est trop pour un bouquin. Je veux faire court : en aurai-je le temps ?

scroll back to top
Mise à jour le Mardi, 08 Novembre 2011 06:10
 
 

Edito du 17 octobre 2011

Envoyer Imprimer
Jp 8884Le pouvoir de perdre. Faut-il commenter les résultats des Primaires, à Mirebeau ou Ailleurs ? On s’étonne que je ne l’ai pas fait dès la publication des résultats. On reconnait cependant que des commentaires semblables à ceux que diffuse la presse ce matin n’auraient aucun intérêt. Il faudrait donc commenter mais différemment. Etre original ou ne pas être. Il conviendrait aussi de plaire aux électeurs de gauche qui ont manifestement gagné cette première Primaire mais dont 43 % éprouve la déception de la défaite, et plaire à ceux de droite qui s’estiment lésés par cette opération de com fort réussie. Pour avoir modestement servi, hier, dans un bureau de vote, j’ai apprécié la convivialité, la sympathie, l’amitié qui régnaient en ce lieu. Je pensais aux douloureux accouchements démocratiques que connaissent encore la Syrie, la Tunisie, l’Egypte et la Libye… Elle est immense la chance que nous avons, même s’il nous arrive, comme il est naturel, de perdre une élection de temps en temps. (jpjl (17 oct 2011) scroll back to top
Mise à jour le Vendredi, 13 Décembre 2013 09:18
 
 

Page 5 sur 9

Bannière
...

A paraître ...

SKETCHES Roland Latour [en public]
[50%]

CANDELARIA Pérou [Exceptionnel]
[45%]

TRiBUS d'Amazonie [1990-2010]
[75%]

PORTRAITS femmes Sierra [Reportage 2014]
[45%]

Maintenance


Livre d'or & Commentaires
Désormais, à cause du spam grandissant, les messages du livre d'or et les commentaires d'articles, devront être approuvés par un administrateur avant d'être publiés.
Merci de votre compréhension.
Dennis (webmaster).