photos magazine de jeanpierre jeannin latour

l'émoi des mots, l'échoppe des photos

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
French Arabic Chinese (Simplified) Dutch English German Hindi Italian Japanese Portuguese Russian Spanish Swedish

Mouna

Envoyer Imprimer

Mouna_4aAu Panthéon de mes grands hommes, ceux dont je garde suffisamment de souvenirs pour les partager, figure Mouna. Il a alors près de 80 ans. Plus parisien que la Tour Eiffel  (né en Haute-Savoie !), héraut de toutes les grandes causes, sociales, syndicales, philosophiques, humanitaires ou culturelles, c’est le protestataire le plus authentique et le plus drôle. « Une manif à lui tout seul » disait Cavanna.

Plusieurs fois postulant à la candidature présidentielle et opposant de Tiberi à la mairie du V ème où il obtient 722 voix en 1993, il doit, à contrecœur, révéler son vrai patronyme : Dupont ! Pas de Nemours, ni d’Isigny, prénom André, né le 1er octobre 1911. L’usage biographique m’impose d’ajouter ici que cet anarchiste au grand cœur est aussi décédé à Paris, le 8 mai 1999, ce qui, à l’aune de son antimilitarisme, dut bien l’amuser…


Orphelin à 9 ans, ouvrier à 13, chômeur, puis garçon de café et même quelque temps restaurateur à Montmartre, il se fait appeler Aguigui Mouna, crée un journal anti-robot, Le Mouna Frères, Mounana pour les sœurs, qu’il diffuse dans les manifs. Aussi inséparable que sa barbe fleurie ou son béret, son vélo est, à la fois, sa Rossinante et sa Mounamobile. Recouvert de pancartes et équipé d’un téléphone rouge, c’est sa vitrine et son fonds de commerce. Riez, vous serez sauvés! promet-il en distribuant des nez de clown aux passants. Petits, petits, prenez-en de la graine ! tandis qu'il jette du millet aux badauds. Non ! On ne me fera pas taire : le régime est pourri !… un régime de bananes avariées à bout de bras…

En 1978, sur le campus de Jussieu (Université Paris 6 et Paris 7), il est sacré Empereur débilissime Aguigui 1er. Jack Lang le fait Chevalier des Arts et Lettres. Dernier amuseur public, Mouna est aussi un sage des temps modernes. Infatigable justicier, rien n’échappe à son indignation : travail des enfants, aide aux réfugiés du Chili, programme nucléaire de la France, pardon de la dette aux pays du tiers monde…

C’est sur cette croisade que nos chemins se sont croisés. Le marquage des photos que j’ai faites date notre rencontre au 8 juillet 1989. Lui, hirsute, bicyclette d’une main, poing brandi de l’autre, clamant l’amour universel : « La dette, ça suffa comme ci » ! Moi, à quelques semaines de mon départ au Pérou comme diplomate, doublement concerné par le problème de la dette, avec aussi mon Nikon au cou, à l’affût de la photo qui ne fera pas cliché…

- Qui es-tu toi ? Pour quel canard tu bosses ?

- Je bosse pour moi ! Je suis Free lance.

- Fritz Lang ? Non ! Tu m’abuses ! (L’un des derniers films de Fritz Lang s’intitule « Le diabolique docteur Mabuse »).

Mouna 3ab Mouna (1 cs) - Tu seras mon photographe personnel et exclusif ! Que personne d’autre ne prenne de photos de moi ! Attention hein ! Je vous ai à l’œil… Avoir mon propre photographe : un rêve de milliardaire, dis… La dette, ça suffa comme ci !... La dette...

La journée fut mouvementée, éreintante. Entre deux slogans, nous eûmes le temps d’échanger quelques bribes indispensables à la naissance d’une simple amitié. Nous nous promîmes de nous revoir, mais il ne m’a pas attendu.

A propos de Mouna, les historiens évoquent son père spirituel, Ferdinand Lop qui proposa de prolonger le boulevard Saint Michel jusqu’à l’atlantique pour permettre aux étudiants désargentés de prendre des bains de mer. Lui, se comparait plus volontiers à Diogène. -C’est en parlant haut que l’on devient haut parleur, affirmait-il. -Ne prenez pas le métro ; prenez le pouvoir ! –Des vélos, pas d’autos ; du gazon, pas de béton ; des moutons, pas de canons ! -Le jour où un vélo écrasera une auto, alors là, il y aura vraiment du nouveau. –Aimez-vous les uns sur les autres. –La grossesse à 6 mois ; la retraite à 15ans ! – Au pays de la barbarie, je joue de l’orgue !

On vit peu mais on meurt longtemps… Adieu Mouna.  (jpj) jeanpierrejeannin@msn.com

Comments (2)

Picture of Patrice

Patrice - Nov. 8, 2008 - Delete

Un magnifique portrait d'un personnage hors norme ... Il me fait penser aux "Pape des escargots" personnage haut en couleur , sorti de l'imaginaire du regrette Henri Vincenot ... Un bourguignon hors norme , lui aussi ...
Il est comme cela des êtres qui ont choisi de vivre à contre-courant et qui ne manque pas de le faire savoir, non pour leur propre gloriole mais par idéal et humanisme tout simplement ...
Amicalement Farfa
Picture of manuela

manuela - Apr. 9, 2009 - Delete

scroll back to top
Mise à jour le Mardi, 10 Janvier 2012 22:50  

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
...

A paraître ...

SKETCHES Roland Latour [en public]
[50%]

CANDELARIA Pérou [Exceptionnel]
[45%]

TRiBUS d'Amazonie [1990-2010]
[75%]

PORTRAITS femmes Sierra [Reportage 2014]
[45%]

Articles au hasard

   "Bebel" et "Biquet"
Vendeur et démonstrateur au stand Renault du salon automobile 1960, je plaide les qualités exceptionnelles...
Lire la suite...
 
   La dernière histoire drôle de Roger Nicolas
Inventeur en 1973 à Biarritz, du premier Café Théâtre de province, j’y présente chaque soir, sous l...
Lire la suite...
 
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui365
mod_vvisit_counterHier839
mod_vvisit_counterCette semaine365
mod_vvisit_counterSemaine dernière8266
mod_vvisit_counterCe mois24924
mod_vvisit_counterMois dernier33933
mod_vvisit_counterDepuis début1868255

We have: 39 guests online
Votre IP: 54.224.49.217
 , 
Date: 25 Sep 2017

Maintenance


Livre d'or & Commentaires
Désormais, à cause du spam grandissant, les messages du livre d'or et les commentaires d'articles, devront être approuvés par un administrateur avant d'être publiés.
Merci de votre compréhension.
Dennis (webmaster).