photos magazine de jeanpierre jeannin latour

l'émoi des mots, l'échoppe des photos

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
French Arabic Chinese (Simplified) Dutch English German Hindi Italian Japanese Portuguese Russian Spanish Swedish

La chaisière

Envoyer Imprimer PDF
Du fabricant de chaises, j’avoue ne pas me souvenir suffisamment pour rapporter ici des détails sur son travail, comme certains me l’ont suggéré. Cependant, par une association d’idée bien naturelle, je me souviens parfaitement de la chaisière qui officiait (si l’on peut dire) le dimanche matin à l’église.

A cette époque, disons fin des années 50’, les offices religieux du dimanche, faisaient encore recette. Les familles pratiquantes, nettement majoritaires, bénéficiaient de places réservées et dûment numérotées. La mienne se tenait dans la travée de droite au niveau du deuxième pilier. Juste assez loin pour voir le doyen en chaire sans se tordre le cou. D’une voix qu’il adaptait naturellement à l’acoustique des voûtes, évidemment sans micro, le prêtre dominait parfaitement l’assemblée. Je le revois –c’était alors le Chanoine Renaudeau- s’arrêter en plein sermon pour suivre, d’un regard glacial, une paroissienne en retard jusqu’à ce qu’elle atteigne sa place… C’est dans les minutes qui précédaient l’entrée de l’officiant que la chaisière entrait en scène. Sacoche de cuir en bandoulière, comme les encaisseurs de bus, elle recevait d’une main, rendant la monnaie de l’autre. Quant à la quête, c’est le doyen en personne, ou son vicaire parfois, qui la faisait; ces choses-là ne se déléguaient pas…

La paroisse avait aussi son sacristain, arrivé par hasard, un beau jour, pendant la guerre, avec un gros chat gris sur les épaules. Il avait traversé la France à pied, depuis Lille ou la Belgique, peut-être un peu simple, à moins qu’il n’ait beaucoup souffert. En tout cas, il n’est plus jamais reparti.

Gamins, notre état d’enfants de chœur avait de multiples avantages: l’uniforme d’abord, cardinalesque: soutane rouge et surplis blanc amidonné par les religieuses du Bon Secours. Puis les privilèges spéciaux, oh combien convoités, comme celui de servir à droite, qui comprenait l’usage de la clochette et la préparation de la communion. Il s’agissait alors, sous les centaines de regards braqués, dominant son trac, de s’avancer vers l’assistance, fermer le portillon de la sainte table et la recouvrir d’une nappe brodée, puis tenir le plateau d’or sous la gorge des communiants agenouillés, en regardant les filles si proches, bouche ouverte et yeux clos, avec l’espoir qu’Annie me fera un signe... Si le signe venait, alors je devenais beau et grand et fort car j’allais l’aimer toute ma vie… 

Accompagner le prêtre dans les rues, le précédant de quelques pas en agitant la clochette, lorsqu’il allait donner l’extrême onction, était un autre de mes rôles favoris, dramatique certes, mais pour lequel j’échangeais volontiers deux services à droite… Un baptême, un mariage ou un enterrement supposait toujours un bon pourboire dont nous usions plutôt pour fumer, mais le plaisir suprême, celui que je conserve intact encore aujourd’hui, était de sonner les cloches à grande volée, me laissant soulever en l’air par le bourdon, enivré de carillon et jouissant de tout mon être par la sensation de voler…  (jpj)

                      (M.le Curé Doyen, Chanoine Xavier Renaudeau) 

scroll back to top
Mise à jour le Mercredi, 12 Janvier 2011 12:10  

Commentaires  

 
0 #1 Cassandra 26-04-2014 23:18
I am in fact thankful to the holder of this site who has shared
this wonderful post at here.

my webpage ... adult bed rails: [ SPAM ]www.selfassistrail.com/product-category/bed-rails/
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
...

A paraître ...

SKETCHES Roland Latour [en public]
[50%]

CANDELARIA Pérou [Exceptionnel]
[45%]

TRiBUS d'Amazonie [1990-2010]
[75%]

PORTRAITS femmes Sierra [Reportage 2014]
[45%]

Articles au hasard

   Autoportrait
A Rome on démissionne mais à Mirebeau on s’accroche. Foi de Nouvelle République, le Père Gourichon ...
Lire la suite...
 
   Prieuré Saint-André
Anne Autissier raconte “Le Prieuré Saint-André”. Maintes fois remaniés, entre le XII et le XIX s...
Lire la suite...
 
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui420
mod_vvisit_counterHier839
mod_vvisit_counterCette semaine420
mod_vvisit_counterSemaine dernière8266
mod_vvisit_counterCe mois24979
mod_vvisit_counterMois dernier33933
mod_vvisit_counterDepuis début1868310

We have: 76 guests, 1 bots online
Votre IP: 54.224.49.217
 , 
Date: 25 Sep 2017

Maintenance


Livre d'or & Commentaires
Désormais, à cause du spam grandissant, les messages du livre d'or et les commentaires d'articles, devront être approuvés par un administrateur avant d'être publiés.
Merci de votre compréhension.
Dennis (webmaster).