photos magazine de jeanpierre jeannin latour

l'émoi des mots, l'échoppe des photos

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
French Arabic Chinese (Simplified) Dutch English German Hindi Italian Japanese Portuguese Russian Spanish Swedish

DSK, la tourmente

Envoyer Imprimer

7639897373_dominique-strauss-kahn-le-9-novembre-2008-a-sao-paulo Puritain, le monde politique et médiatique anglo-saxon se montre particulièrement tatillon vis-à-vis de tout comportement un tant soit peu libertin. En France, une tolérance amusée est généralement de mise, voire une approbation béate. Les histoires d’amour de l’histoire de France contemporaine fourmillent de culbutes coquines qui n’ont jamais entaché la réputation de leurs auteurs ni nui à leur carrière. Oserai-je dire « au contraire » ?

Lorsqu’en 2008, Piroska Nagy, jeune hongroise, appartenant au FMI, avoua sa coupable liaison avec le président, elle ne provoqua, en France, que des sourires entendus… Après avoir gentiment évoqué Clinton, les milieux médiatiques bien informés en profitèrent tout de même pour rappeler que DSK était coutumier du fait, citant la confession de la romancière Tristane Banon, en 2007, et concluant, comme le fit plus récemment Stéphane Guillon, alors humoriste sur France Inter, « DSK arrive ! Planquez vos femmes ! Mettez-leur des jeans blindés et fermez les toilettes à clé »…

Ce 15 mai 2011, la police new-yorkaise confisque le passeport de Strauss Khan, l’empêchant de se rendre à Bruxelles où il est attendu. Inculpé de séquestration de personne, agression sexuelle et tentative de viol, le présumé coupable ne fait plus rire personne. Du bout des lèvres, ses partisans avancent l’hypothèse d’une manipulation en dehors de laquelle, l’intéressé perdrait de facto son poste au FMI et tout espoir de participer au destin de la France. Après la Porsche, ses costumes, ses appartements et son riad à Marrakech, l’irruption dans sa suite d’une femme de chambre noire de trente-deux ans pourrait accréditer l’hypothèse du complot. Incrédules, certains évoquent l’éventualité d’un « acte manqué », donc consciemment involontaire, de la part de DSK qui n’aurait pas osé refuser l’investiture  présidentielle… Obsédé sexuel compulsif ou victime d'un terrible complot, Dominique Strauss Khan, officiellement présumé innocent, est aujourd'hui au coeur d'une terrible tourmente.  
Entre dragueur -fut-il adultère- et violeur il y a une différence que les écarts culturels ne suffisent pas à combler. (jpj)

Conformément à la loi qui interdit la diffusion de photo d'un individu menoté tant qu'il n'a pas été condamné, l'image ci dessous a été censurée (jpj) .  

dsk-afp_640x280

scroll back to top
Mise à jour le Mardi, 17 Mai 2011 17:50  

Commentaires  

 
0 #1 Jean M 17-05-2011 10:27
Ce lynchage est indigne, scandaleux, inadmissible.
A mes yeux, plus on s'acharne à le combattre, plus on rend M. Strauss Khan sympathique. Honte aux Etats-Unis ! J.Manceau
 
 
+1 #2 Ch. Déha 17-05-2011 10:37
Pourquoi DSK ne bénéficie-t-il pas de l'immunité diplomatique qui permettrait, non d'étouffer l'affaire, mais de la juger sereinement, sans parti pris ni scandale ?
 
 
0 #3 S.B 17-05-2011 10:49
Est-il vraisemblable qu'une femme de chambre entre seule dans une chambre sans être sûre qu'elle est inoccupée ?
 
 
+3 #4 Nerra 17-05-2011 17:38
Je me demande si les gens qui prônent le respect de la présomption d'innocence savent que son corollaire est la présomption de culpabilité de la femme de chambre ?
 
 
0 #5 michel saillard 26-05-2011 09:08
tous ces commentaires so[ SPAM ]tes sont tres partisans
 
 
+1 #6 je suis une femme 26-05-2011 19:48
cette histoire est trouble, fort sordide. Au-delà de Strauss-Kahn, je crois qu'il faudrait peut-être se poser la question des relations entre hommes et femmes. Entre la suspicion systématique aux USA et le mépris pour les femmes dans les pays latins, il y a certainement un juste milieu que je qualifierais d'égalité entre les deux moitiés de l'humanité.
Supporteriez-vous messieurs de vous faire tripoter dans le métro ? nous devrions être contentes car ce geste signifierait que nous sommes désirables ? Pourquoi ne serait-il pas comme les autres ?
 
 
0 #7 Roland 19-09-2011 10:35
Après sa contrition surjouée du 18 septembre avec Cl Chazal, DSK a démontré: soit qu'il n'est pas si bon comédien que l'aurait exigé cet exercice, soit que son texte était mauvais, faux et injouable malgré les communiquants qui ont participé à sa rédaction et sa mise en scène. Résultat: Cette intervention médiatique démontre sa culpabilité. Tout, dans le choix des mots, la gestuelle, les fausses hésitations et le rapport agité, "prouve" sa culpabilité. C'est minable ! Les so[ SPAM ]tes n'ont vraiment pas besoin de ça. RL
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
...

A paraître ...

SKETCHES Roland Latour [en public]
[50%]

CANDELARIA Pérou [Exceptionnel]
[45%]

TRiBUS d'Amazonie [1990-2010]
[75%]

PORTRAITS femmes Sierra [Reportage 2014]
[45%]

Articles au hasard

   Primaires ou : le faiseur de Papesse.
Les socialistes ont gagné leur pari : la primaire qu’ils ont voulue et organisée a été un grand moment d...
Lire la suite...
 
   Pérou: Un presidente como tu !
 Ce dimanche 5 Juin, le Pérou, où le vote est obligatoire, élira son président pour cinq ans. Face à...
Lire la suite...
 
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui220
mod_vvisit_counterHier952
mod_vvisit_counterCette semaine5493
mod_vvisit_counterSemaine dernière6904
mod_vvisit_counterCe mois21594
mod_vvisit_counterMois dernier35255
mod_vvisit_counterDepuis début1800894

We have: 90 guests online
Votre IP: 54.198.74.197
 , 
Date: 23 Juil 2017

Maintenance


Livre d'or & Commentaires
Désormais, à cause du spam grandissant, les messages du livre d'or et les commentaires d'articles, devront être approuvés par un administrateur avant d'être publiés.
Merci de votre compréhension.
Dennis (webmaster).