photos magazine de jeanpierre jeannin latour

l'émoi des mots, l'échoppe des photos

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
French Arabic Chinese (Simplified) Dutch English German Hindi Italian Japanese Portuguese Russian Spanish Swedish

Nigeria un beau jour (5)

Envoyer Imprimer

Tableau électoral 12 Suite de Nigeria un beau jour (4). Pour la première fois de son histoire le Nigeria va bientôt connaître un régime démocratique, avec un Président élu, certes retraité de l’armée, mais civil, qui s’est déjà engagé à débarrasser le pays de la corruption endémique qui le ronge et un Parlement inspiré du modèle britannique. Dès l’élection présidentielle et avant même son investiture, le Président Obasanjo effectue une première visite officielle à Londres, mère patrie de la confédération des États qui constituent le Nigeria, justement réintégré au Common Wealth en 1999, grâce à son élection, puis à Paris où il est reçu comme un Chef d’État. —Je vous rendrai cette visite ! lui promet le Président Chirac. Cette perspective augure de relations bilatérales des plus favorables et propulse notre avant-poste d’Ambassade de France vers les sommets.

On murmure déjà que le français deviendrait la deuxième langue officielle du Nigeria. En dépit de cette conjoncture, les fréquences radio et lignes sécurisées exigées par le Service des Voyages Officiels s’avèrent impossibles à obtenir. Je décide donc de prendre rendez-vous avec le ministre des Communications, lui-même. En djellaba blanche immaculée, pieds nus dans des lanières, très grand, couché en diagonale sur un canapé de cuir noir, un homme regarde un match de football sur un écran immense. C’est le Ministre. Le son est si fort que je ne m’entends qu’à peine me présenter et exposer le but de ma visite. —It’s all right! fait le Ministre. Les lignes sécurisées, les fax, les fréquences radios, vous aurez tout ça. Ce sera 200 000 dollars.

Doutant d’avoir bien compris, je me dis qu’il s’agissait peut-être d’humour noir et je choisis de sourire. Le Ministre insiste : —200 000 dollars plus deux semaines d’hébergement complet au Hilton pour mon collaborateur, ici présent, qui s’occupera de tout… Je découvre alors dans l’autre coin de la pièce un type d’une quarantaine d’année qui me sourit de toutes ses dents en me tendant sa carte de visite. —Vous avez bien compris, me dit le ministre : 200 000 dollars, une pension complète au Hilton pour mon collaborateur et vous aurez tout ce que vous souhaitez… Ou bien vous n’aurez rien. Rien !

—Excusez-moi, Monsieur le Ministre, mais je crois qu’il y a un malentendu. Je suis le Conseiller de l’Ambassade de France à Abuja. Je suis chargé de la préparation du voyage de notre Président, Jacques Chirac. Vous savez que le Président Obasanjo s’est rendu à Paris et que le président Chirac effectuera une visite de Chef d’Etat à Abuja en Juillet prochain. Il n’est pas d’usage de monnayer ce type de réception…

—200 000 dollars, Monsieur Jeannin, me dit le Ministre en français, sinon rien !

Investiture du Pdt Obasanjo 27-02-99 Je me sens soudain vulnérable, presque menacé, au bord du danger. Je décide de battre en retraite n’ayant plus qu’une obsession : sortir de cette embuscade. Comme si je venais enfin de comprendre j’explique au Ministre que naturellement je n’ai pas cette somme sur moi mais je vais en référer à Paris et il n’y aura aucun problème. Je l’appellerai dès que j’aurai ces 200 000 dollars. Je rejoins Adamu qui m’attend sur le parking, en caressant mon carrosse avec sa peau de chamois. Il se précipite pour m’ouvrir la portière arrière droite.

—Au bureau, s’il te plaît ! Vite !

—Ruth, appelle-moi l’Ambassadeur !… Loin de l’indignation que j’espérais, Chatelet se montre étonnamment serein.

—Eh bien ! Demandez à Paris, me dit-il. —Mais, Monsieur l’Ambassadeur, il n’est pas question de donner une telle somme. C’est une escroquerie pure et simple…

—Qu’est-ce que cela peut vous faire ? Ce n’est pas votre argent. Ne jouez pas les chevaliers blancs ! Tout ce qu’on vous demande c’est d’obtenir ces fréquences. Du temps des Rois on dépensait bien davantage… —On sait où cela nous a menés… Tut… Tut… Tut… L’Ambassadeur a raccroché. Mon indignation est à son comble. Je ne sais lequel me scandalise le plus du Ministre nigérian ou de Chatelet… Ruth me propose de préparer un thé. Écoute, me dit-elle, pourquoi n’en parles tu pas à M. Kouforiji, chef du Protocole, chargé des relations administratives entre le Nigeria et les représentations diplomatiques. L’idée me paraît excellente : Kouforiji, a été Premier Conseiller de l’ambassade du Nigeria à Paris. Il parle couramment notre langue et adore notre pays. Au cours d’un récent dîner, avec son épouse il m’a fait promettre de ne pas hésiter à lui demander son aide si j’en avais besoin.

Fuforiji1 7 —Cher Monsieur Jeannin-Latour, je suis ravi de vous revoir. En quoi puis-je vous être utile ? —Le plaisir est partagé, je vous assure. Voila : Je sais que votre gouvernement procède à un remaniement ministériel complet afin d’éliminer les hauts fonctionnaires corrompus. Je viens de rencontrer le Ministre des Communications pour préparer le voyage de notre Président. J’ai cru qu’il s’agissait du nouveau ministre mais je suppose que les remplacements ne sont pas encore tous effectués et je suis tombé sur l’ancien qui me demande « 200 000 dollars ou rien… —Je suis désolé M. Jeannin-Latour. Vous avez la carte du monsieur qui vous a reçu…  —La voici ! — Je vois… Ne vous inquiétez pas. Laissez-moi la liste de vos besoins. Vous aurez évidemment tout ce que vous souhaitez. Je m’en occupe personnellement. Ne vous tracassez plus… —Je ne sais comment vous remercier ? —En acceptant que nous programmions un nouveau dîner avec nos épouses. Cette fois, c’est moi qui vous invite… J’allais prendre congé lorsque M. Kouforiji se penche vers moi et me glisse à l’oreille, confus —Vous savez, ce n’est pas l’ancien ministre qui vous a reçu ; c’est le nouveau… (Suite et fin: Nigeria un beau jour 6) (Les photos où Jeanpierre ne figure pas sont de lui)

scroll back to top
Mise à jour le Mercredi, 04 Avril 2012 15:33  

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
...

A paraître ...

SKETCHES Roland Latour [en public]
[50%]

CANDELARIA Pérou [Exceptionnel]
[45%]

TRiBUS d'Amazonie [1990-2010]
[75%]

PORTRAITS femmes Sierra [Reportage 2014]
[45%]

Articles au hasard

   Nigeria, un beau jour (4)
Suite de Nigeria un beau jour (3)   — Je suis très flatté M. l’Ambassadeur mais Premier Conseiller,...
Lire la suite...
 
   Nigeria, un beau jour (3)
(Suite de Nigeria 2). Décor planté, je me dois d’ajouter quelques notes d’ambiance. Ayant embrassé l...
Lire la suite...
 
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui153
mod_vvisit_counterHier2013
mod_vvisit_counterCette semaine4748
mod_vvisit_counterSemaine dernière7494
mod_vvisit_counterCe mois21041
mod_vvisit_counterMois dernier33933
mod_vvisit_counterDepuis début1864372

We have: 53 guests online
Votre IP: 23.20.13.165
 , 
Date: 22 Sep 2017

Maintenance


Livre d'or & Commentaires
Désormais, à cause du spam grandissant, les messages du livre d'or et les commentaires d'articles, devront être approuvés par un administrateur avant d'être publiés.
Merci de votre compréhension.
Dennis (webmaster).