photos magazine de jeanpierre jeannin latour

l'émoi des mots, l'échoppe des photos

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
French Arabic Chinese (Simplified) Dutch English German Hindi Italian Japanese Portuguese Russian Spanish Swedish

Le coffre oublié

Envoyer Imprimer

Jeanpierre Iquitos (1992) 1989. Saint-Jean-de-Luz. Je viens d’accepter une mission au Pérou pour le compte des Affaires Étrangères. J’ai deux semaines pour changer de métier, changer de continent, changer de vie, de langue et, accessoirement, changer de banque. Je donne au Crédit Agricole l’ordre de solder mes comptes et virer mes avoirs à la Trésorerie Générale. Dans la précipitation, j’oublie de vider mon coffre, d’en annuler la location et d’en rendre la clé. L’employée chargée de mon compte n’y pense pas davantage.

Vingt-trois années passent sans que je ne reçoive le moindre courrier, la moindre relance, facture ou relevé… Jusqu’à février 2011, où un coup de téléphone embarrassé d’un jeune stagiaire me prévient que l’agence va déménager et que la salle des coffres sera détruite.

– Vous faites erreur, je ne connais pas le Crédit Agricole de Saint-Jean-de-Luz et je n’ai aucun coffre…
– Il insiste. Tandis qu’il m’explique qu’on ne peut ouvrir, ni supprimer, un coffre loué sans la présence du locataire ou d’un ayant-droit, la mémoire me revient et je retrouve, dans un tiroir où elle dort depuis vingt-trois ans, la clé Ficher Bauche de mon coffre oublié.

– A l’autre bout du fil, le stagiaire calcule le coût de vingt-trois années de location… Je l’interromps et le préviens que je n’ai aucunement l’intention de payer quoique ce soit considérant la responsabilité de la banque amplement établie. Je confirme ma décision par lettre recommandée.

Quelques semaines plus tard, la directrice régionale du CA me prévient que la salle des coffres sera détruite le 21 mai, et que si le coffre N° 34 n’est pas certifié vide, les frais éventuels seront à ma charge. Contraint, je décide donc de me rendre à St-Jean-de-Luz. L’Agence est effectivement en travaux. Une jeune secrétaire sort mon dossier. J’aperçois sur la couverture un avis manuscrit encadré au surligneur fluo : « Si ce client se présente, faire la preuve formelle de son identité avant de lui donner accès à son coffre ».

–Vous êtes bien M. Jeannin ?

–Oui répondis-je en souriant mais je n’ai pas mes papiers sur moi. Toutefois, rassurez-vous, j’ai la preuve principale  de mon identité : voici la clé ! Tout en le disant, je réalise que la possession de cette clé ne prouve absolument pas mon identité.

–Votre prénom ?

–Jean-Pierre !

–Votre date de naissance, s’il vous plait ?

–Le 3 janvier 1937 !

–1937 ? Elle me dévisage avec insistance. Ce n’est pas possible ! Vous vous rendez-compte, vous auriez… 74 ans ? Vous ne les faites pas du tout. Vous en semblez encore loin !

–Merci beaucoup Mademoiselle, c’est très gentil de votre part mais j’ai effectivement 74 ans… et vous vous avez de très jolis yeux !… Elle sourit. – Bon, alors, maintenant, je peux accéder à mon coffre ?

–Je suis désolée mais j’ai des ordres, vous comprenez. C’est un cas… particulier et la directrice est absente… Vingt-trois ans… Cela fait très longtemps…

–C’est vrai, vous étiez à peine née !

–Il faudrait qu’une personne témoigne de votre identité. Personne ne vous accompagne ?

–Ah non ! Vous savez, je suis grand et ma maman me laisse sortir tout seul ! Elle sourit mais je sens bien que mon problème n’est pas résolu pour autant…

–Écoutez, dis-je, j’ai laissé mon épouse sur le port. Je vais la chercher. Elle a ses papiers. Du moins, je l’espère. Cela vous suffira ?

–Oui, oui bien sûr, dit-elle comme pour s’excuser.

Je trouve Ruth sur le port et lui raconte. Tout en revenant vers la banque, nous nous amusons tous deux de l’aventure. Le plus cocasse est que je ne sais plus vraiment ce que contient ce coffre, des papiers officiels c’est probable ; de l’argent : j’espère que non ; des bijoux, peut-être… Sur le point de rentrer dans la banque, je réalise que, même si je ne parais pas mon âge, Ruth et moi avons tout de même une bonne trentaine d’années de différence et dans le contexte actuel, ce détail n’est pas de nature à faciliter l’ouverture du coffre.

–Tu as bien tes papiers ? – Oui, oui me rassure Ruth. – C’est bon mais ne les montres pas…

– Voilà, Mademoiselle ! Je vous présente mon épouse. Voyez, nous portons les mêmes alliances… Vous allez croire que nous le faisons exprès, mais ma femme vient de m’avouer qu’elle a laissé ses papiers à l’hôtel. N’est-ce pas chérie ?

Je vois alors une immense tristesse résignée envahir les jolis yeux gris bleus de Miss Crédit Agricole et j’ai honte de lui jouer cette comédie. Tandis qu’elle s’apprête à nous conduire, malgré tout, à la salle des coffres, je l’arrête : –C’est très gentil ce que vous faites. Vous êtres vraiment une fille sympa… Tenez, je crois que mon épouse a retrouvé ses papiers…

– Laissez Madame. Ce n’est pas la peine. J’ai confiance en vous. Vous aussi, vous êtes très sympathiques, tous les deux…

Aujourd’hui, Je n’ai plus ni compte, ni coffre à l’agence du Crédit Agricole de Chantaco, mais nous ne manqueront pas de nous y arrêter quand même lorsque nous passerons par là …Comme ça, seulement pour le plaisir et pour que Marixa me redise encore que je ne fais pas mon âge…

scroll back to top
Mise à jour le Samedi, 28 Mai 2011 17:39  

Commentaires  

 
0 #1 Patxi Zubiondo 29-05-2011 06:57
Sympa ! mais je ne résiste pas à poser la question fatidique: qu'y avait-il dans ce coffre ? ;-)
 
 
0 #2 Yves 30-05-2011 12:06
Comment ménager le suspens en 1 leçon... :P
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
...

A paraître ...

SKETCHES Roland Latour [en public]
[50%]

CANDELARIA Pérou [Exceptionnel]
[45%]

TRiBUS d'Amazonie [1990-2010]
[75%]

PORTRAITS femmes Sierra [Reportage 2014]
[45%]

Articles au hasard

   France Telle est Cone
Les radios n’ont pas failli ce beau matin d’été*  à annoncer l’union sacré des fournisseurs d...
Lire la suite...
 
   A quoi ça sert que M. Blog il se décarcasse?
Je blogue, nous blogons, vous bloguez... Depuis mes premières appréhensions, je dois avouer que les choses o...
Lire la suite...
 
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui451
mod_vvisit_counterHier723
mod_vvisit_counterCette semaine5672
mod_vvisit_counterSemaine dernière6145
mod_vvisit_counterCe mois27918
mod_vvisit_counterMois dernier35255
mod_vvisit_counterDepuis début1807218

We have: 68 guests, 3 bots online
Votre IP: 54.198.106.21
 , 
Date: 29 Juil 2017

Maintenance


Livre d'or & Commentaires
Désormais, à cause du spam grandissant, les messages du livre d'or et les commentaires d'articles, devront être approuvés par un administrateur avant d'être publiés.
Merci de votre compréhension.
Dennis (webmaster).