photos magazine de jeanpierre jeannin latour

l'émoi des mots, l'échoppe des photos

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
French Arabic Chinese (Simplified) Dutch English German Hindi Italian Japanese Portuguese Russian Spanish Swedish

La fille de porcelaine

Envoyer Imprimer

 roland latour public large


La fille de porcelaine.
Début des années 70', chef de Publicité de Renault,  je fais rayonner le « losange », crée des slogans, compose des jingles, et lance des jeux radiophoniques. « Cessez de perdre ainsi votre temps à vendre des voitures » me harcèle Serge André, impresario de France-Spectacle, ./. 

 

./. Vous ètes tellement doué pour les planches que je me demande ce que vous faites chez Renault ? Chansonnier, comédien, aussi à l’aise devant trois mille personnes que dans un cabaret de  vingt-cinq places, en pinup ou en smoking, du rire aux larmes, vous êtes exactement l’animateur que je souhaite à mon catalogue. Prenez un  pseudonyme et venez exercer le métier pour lequel vous êtes vraiment fait. Que risquez-vous ?

Quasi encercelé par ce diable charmeur, tenté mais prudent, je fais créer un pseudo par Publicis. Ce sera « Roland Latour » que l’on baptisera lors d’un prochain week-end, dans un cabaret-night-club d’Agen. Vous verrez m’assure l’imprésario, les patrons sont charmants et la boite bien tenue. Le samedi et dimanche vous faites deux passages par soirée. J’ai envoyé vos affiches et réservé votre chambre.  Pour les repas, les patrons seraient flattés de vous recevoir chez eux.

Je débarque donc à Agen, tremblant de trac, un samedi vers 16 heures. Mes affiches recouvrent littéralement la ville. J’en éprouve autant d’orgueil  que d’inquiétude. Serai-je à la hauteur de l’accueil qui m’attend ? Les patrons, Bernard et Nathalie, sont aussi sympas que Serge me les a annoncés : « Ne vous inquiétez pas M. Latour ! Ça se passe toujours très bien ici… Il n’y a que la semaine dernière que nous avons eu un petit incident, mais  trois fois rien.

-Ah bon ! Que s’est-il passé ?

–Quasiment rien, mais vous savez ce que c’est, notre équipe de Rugby a écrasé celle d’Albi… Alors l’ambiance aidant… Vous voyez !

-Je vois dis-je,  machinalement – Qu’aviez-vous comme attraction ?

– Normalement, France Spectacle devait nous envoyer un magicien mais, au dernier moment, il nous a proposé Patrick Juvet. Vous connaissez : « Où sont les femmes ? » Justement, le pauvre a voulu démarrer par son succès le plus connu mais toute la salle a hurlé « Où sont les hommes ? »… Et il n’a même pas pu terminer. On a dû le faire passer par l’issue de secours… ça m’a fait de la peine pour lui ajoute Nathalie. Mais ne  vous inquiétez pas, Monsieur Latour, lorsqu’il y a un problème comme ça, nous payons quand même l’intégralité du cachet. N’est-ce pas Nath ?… Nath acquiesce.

J’ai une furieuse envie de leur dire que, pour l’instant, mon cachet m’inquiète  à peu près autant que ma première chemise. J’ai très peur en revanche de connaitre le sort de Patrick Juvet. J’imagine le gabarit des rugbymen et je me vois perdu au sein d’une mêlée  d’où je ne pourrais peut-être jamais plus m’extraire. Le délire me prend et j’imagine: « Un artiste étouffé au cœur d’une mêlée ! Un mort ». Sur ma lancée j’improvise même une entrée inédite: «C‘est bien ici l’école de Rugby ? Parce que le patron m’a demandé de prendre des cours avant le spectacle, mais il ne m’a pas dit de quoi. De vainqueurs ou de vaincus ? Tout le monde se marre. Au Bar, une très jolie fille, élégante, et lumineuse souligne de ses fourires, les meilleurs passages de mes sketches.

Rassuré par ce coup de main inattendu, je termine gonflé à bloc, convaincu d’être à la hauteur de tous les défis. Au bar, une vingtaine de minettes attendent mes photos dédicacées. « Puis-je vous inviter à danser » me demande la jolie jeune femme qui a si bien accompagné ma première partie. « J’ai adoré ce que vous faites », ajoute-t-elle en nouant délicatement ses bras autour de mon cou. -« Après mon deuxième passage, si vous voulez encore de moi, je serais ravi de danser avec vous dis-je.

-Dis-moi Bernard, tu connais cette fille ? On dirait une poupée de porcelaine.

-Je ne la connais pas vraiment mais c’est vrai qu’elle est très jolie. Samedi dernier, elle était déjà au bar, comme ce soir. Elle doit s’y sentir moins exposée aux dragueurs. Elle s’appelle Virginie.

Je dois avouer que Virginie me plait énormément. Je suis sous le charme, séduit par sa grâce, enivrée par le parfum qu’elle laisse délicatement sur mon cou, par ses doigts noués pendus à ma nuque et la fragile caresse de ses gants de dentelle blanche… Virginie ne peut être qu’un ange. Elle est un ange...

Depuis la salle de bain, elle me demande d’éteindre les lumières de la chambre avant qu’elle ne me rejoigne au lit. Surpris  par cette coquetterie mais obéissant et respectueux ,  je m’exécute sans tricher.

-Voilà ! C’est éteint !

-« Maintenant, tu vas peut-être vouloir partir dit Virginie. Si tu le souhaites, Je ne t’en voudrai pas ».

-« Partir ?  Mais pourquoi partirai-je ? »

-« Je n’ai qu’un bras ! »


 

scroll back to top
Mise à jour le Vendredi, 17 Juin 2016 17:04  

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
...

A paraître ...

SKETCHES Roland Latour [en public]
[50%]

CANDELARIA Pérou [Exceptionnel]
[45%]

TRiBUS d'Amazonie [1990-2010]
[75%]

PORTRAITS femmes Sierra [Reportage 2014]
[45%]

Articles au hasard

   Swanage ou le Bobby magnifique
NOUVEAU ! Traduction anglaise ci-dessous.  J’avais seize ans lorsqu’en juin 1953, mes pare...
Lire la suite...
 
   C'est le Pérou (2)
C'est le Pérou (2)         Tribus d’Amazonie, sensualité, beauté ori...
Lire la suite...
 
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui4032
mod_vvisit_counterHier1274
mod_vvisit_counterCette semaine5892
mod_vvisit_counterSemaine dernière8513
mod_vvisit_counterCe mois29277
mod_vvisit_counterMois dernier31090
mod_vvisit_counterDepuis début1691875

We have: 22 guests, 2 bots online
Votre IP: 54.81.208.173
 , 
Date: 26 Avr 2017

Maintenance


Livre d'or & Commentaires
Désormais, à cause du spam grandissant, les messages du livre d'or et les commentaires d'articles, devront être approuvés par un administrateur avant d'être publiés.
Merci de votre compréhension.
Dennis (webmaster).