photos magazine de jeanpierre jeannin latour

l'émoi des mots, l'échoppe des photos

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
French Arabic Chinese (Simplified) Dutch English German Hindi Italian Japanese Portuguese Russian Spanish Swedish

Photographier peut nuire gravement à la santé

Envoyer Imprimer

infrarouge      La rumeur avait commencé à courir en novembre dernier dans quelques arrière-boutiques du Salon de la Photo. Elle fut si vite et si bien étouffée que, comme beaucoup d’usagers, j’avoue avoir oublié depuis la menace qui pèse, bel et bien, sur la photographie, qu’on l’envisage comme une technique, une industrie ou une pratique artistique.

     Cette fois, les fabricants n’essaient même plus de tricher et dans les milieux dits bien informés on préfère répondre que « les tests en cours ne sont pas encore terminés ». Cette échappatoire maladroite ne trompe plus guère depuis la déclaration désabusée, mais sans ambiguïté, faite il y a quelques semaines par un ingénieur allemand à son retour d’un stage d’étude au Japon, dans les services de recherche d’une des premières marques mondiales.

Durant la petite soirée organisée par son épouse pour célébrer son retour, et alors que le jeune fils d’un de ses collègues prenait des photos souvenir, notre ingénieur laissa échapper un geste de refus en protestant … —Non ! Non ! Si vous saviez les risques que nous encourons tous, photographes et photographiés… Offre plutôt à ton fils une boite de crayons de couleurs et des cours de dessin…

3 photo CEA Particulièrement spécialisé dans les recherches et applications du vaste domaine de la thermographie, l’ingénieur Gunter est responsable du département de photographie médicale de Leica AG. Depuis plusieurs décennies, on sait parfaitement scruter photographiquement un objet pour obtenir une représentation de la chaleur qu’il dégage. Ainsi les objets présentant une température relativement basse, tel le corps humain, émettent des radiations situées au milieu ou à l’extrémité du champ infrarouge et se situent donc hors de l’étendue d’enregistrement de la plupart des matériaux photographiques. Le modèle d’appareil Thermographique le plus courant procède par une scrutation exhaustive d’un « objet » point par point, grâce à un miroir pivotant qui réfléchit chaque renseignement donné par l’infrarouge et le renvoie vers une cellule détectrice complètement refroidie, qui convertit la radiation en signaux électriques. Ceux-ci sont transmis à une surface sensible (pellicule, film) et traités par une suite de procédés optiques, puis chimiques, pour permettre d’en tirer un document exploitable.

4 photo CEA Le lecteur me pardonnera cet étalage un peu savant. Qu’il n’y voit aucune prétention de ma part. Jusqu’à la disparition récente et progressive des procédés d’enregistrement (prise de vue) et d’édition, la photographie thermo-argentique était un peu ce qu’est la formule Un à la voiture de Monsieur tout- le-monde : un must de technologie en perpétuel progrès, concourant naturellement à l’amélioration de la photographie tout court. N’oublions pas que le mot photographie signifie « écrire avec la lumière » et que chaleur et lumière s’auto produisent comme l’œuf et la poule.

A l’apparition des capteurs de photographie dite numérique, on cru qu’il suffirait de remplacer la surface sensible argentique par un ensemble de cellules électroniques constituant le capteur pour obtenir des résultats identiques. C’est effectivement ce qui se produisit si l’on excepte nombre de laboratoires hautement spécialisés, de nombreux photographes d’art et ateliers d’imagerie médicale, ainsi que quelques rares amateurs avertis qui continuèrent à « travailler en argentique » bannissant totalement l’emploi des matériels numériques de leurs installations. On crut d’abord qu’il s’agissait de gens maniaques, rétrogrades, nostalgiques de la chambre noire. Leurs motivations étaient en fait bien plus inquiétantes.

Absorbées par les sels argentiques qui constituent les surfaces dites sensibles, les radiations sont neutralisées et les sels dissous. En numérique, le capteur accumule les radiations qui sont amplifiées par les systèmes d’optimisation de l’image, entrent en résonnance et interagissent entre elles. Le risque de nuisance, mesuré par l’ingénieur Gunter, est estimé 500 fois supérieur à celui produit par l’émission d’un téléphone portable. Gunter a aussi prouvé qu’un photographe qui téléphone s’expose à un bombardement de becquerels de la tête et des mains, 120 fois plus élevé que celui produit par le téléphone seul. Ces expositions prolongées induisent une destruction neuronique irréversible. Les études effectuées en grand secret, conjointement dans les laboratoires Leica et ceux de Nikon, au Japon, ont abouti à la mise au point de matériel de protection sophistiqués, gants, casques, lunettes étanches, et boitiers blindés avec indication de becquerels dans le viseur, puis coupure automatique en-de-ça de la zone critique.

2 Appareil Thermique CEA Nikon et Sony seraient prêts à lancer une gamme d’appareils génération X qui récupèreraient une partie des progrès réalisés ces vingt dernières années sur les ensembles numériques (notamment en optique) et reposerait sur un système de mémoire chimique produisant des images d’une qualité supérieure aux boitiers réflex argentiques des années 90’. Les opérateurs (photographes) seraient contraints de suivre volontairement une formation dispensée, en France par le CEA (Centre d’Énergie Atomique). L’information selon laquelle l’utilisation d’appareils numériques évolués rendrait les hommles impuissants est une extrapolation d’un raisonnement scientifique non confirmé.

S’il est facile de protéger un laboratoire de recherches, il est plus problématique de lancer une fabrication secrète et pratiquement impossible de protéger une future stratégie publicitaire et commerciale. Dans ce domaine, l’une des idées phare consisterait à convaincre le grand public de redécouvrir la photo traditionnelle, argentique, ou de s’adresser à des photographes professionnels, seuls capables d’utiliser les matériels de nouvelle génération et d’offrir un travail de qualité sans courir, ni faire courir au public, le moindre risque… Parmi les slogans envisagés : « L’abus de photos peut nuire gravement à votre santé », serait l’un des plus efficaces, mais protégé. « Le numérique c’est zéro » aurait des partisans. Enfin, le thème du prochain salon de Paris et de New-York  serait : « La photo redevient Art (gentique) ! »  (jeanpierrejeannin latour)

scroll back to top
Mise à jour le Lundi, 23 Novembre 2015 12:13  

Commentaires  

 
0 #1 Gilbert Gilot 05-04-2011 18:32
Très bien imaginé et très bien construit. J'ai marché jusqu'au casque... Je découvre ce site très riche. Bravo.
 
 
0 #2 Sylvie Robert 17-04-2011 17:02
En plus, les appareils numériques dégagent une odeur de poisson qui oblige à porter un masque ;-)
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
...

A paraître ...

SKETCHES Roland Latour [en public]
[50%]

CANDELARIA Pérou [Exceptionnel]
[45%]

TRiBUS d'Amazonie [1990-2010]
[75%]

PORTRAITS femmes Sierra [Reportage 2014]
[45%]

Articles au hasard

   Salon de photo, va !
Salon de photo , va ! Né fin 2006, Photos de Mirebeau et d’Ailleurs a grandi au point d'atteindre près d...
Lire la suite...
 
   La Saint-André... et après, ou histoire d'une Expo Photos
 Non, Saint André n'est pas mort. L’expo-photo greffée sur sa vieille carcasse de fête traditionnell...
Lire la suite...
 
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui179
mod_vvisit_counterHier934
mod_vvisit_counterCette semaine3856
mod_vvisit_counterSemaine dernière6145
mod_vvisit_counterCe mois26102
mod_vvisit_counterMois dernier35255
mod_vvisit_counterDepuis début1805402

We have: 39 guests online
Votre IP: 54.156.39.44
 , 
Date: 27 Juil 2017

Maintenance


Livre d'or & Commentaires
Désormais, à cause du spam grandissant, les messages du livre d'or et les commentaires d'articles, devront être approuvés par un administrateur avant d'être publiés.
Merci de votre compréhension.
Dennis (webmaster).