photos magazine de jeanpierre jeannin latour

l'émoi des mots, l'échoppe des photos

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Abbé Vachère (5) L'artiste.

Envoyer Imprimer

Construction-du-calvaire-L'

L'artiste. (Suite de Histoire de l'Abbé Vachère (4).Le 15 novembre 1911, Mgr Humbretch prend ses fonctions à Poitiers. Il convoque immédiatement l’Abbé Vachère auquel il a déjà adressé –depuis Besançon- une note lui demandant de porter « l’image miraculeuse » au directeur du Grand Séminaire de Poitiers « pour examen ». Notons, à ce propos, qu’on ne trouve aucune trace officielle de ce dépôt et de cet examen au Grand Séminaire… Obéissant à la convocation de son supérieur, l’Abbé se rend à l’évêché le 22. A peine est-il entré que l’Évêque l’apostrophe : « Mon bon ami, votre affaire n’est qu’une supercherie ! C’est de la peinture ! ./.

J’ai là deux poils de pinceau, découverts au microscope ». Vachère proteste, proposant à son Évêque plus de deux cents attestations de témoins et un grand nombre de photographies. Humbretch refuse de voir ces preuves: – « Tout cela, n’est que connivence ! » affirme-t-il. En même temps, il rend une première ordonnance sommant l’Abbé de cacher désormais le tableau. Vexé, celui-ci obéit néanmoins et accroche le Sacré-Cœur dans une chambre d’amis où… il continue de saigner et de prodiguer ses paroles. Lors d’une audience privée qu’il obtiendra du Pape, fin 1912, l’Évêque réussira à persuader Pie X que « l’artiste  Vachère a exécuté lui-même, au pinceau, les belles images sanglantes de Mirebeau ».

 christ_05a Trois semaines après son entrevue avec l’Abbé, le 15 décembre 1911, l’évêché renvoie l’Image à Mirebeau et quelques jours plus tard, au grand étonnement des fidèles, il fait lire une ordonnance dans les chaires du diocèse, condamnant, sans appel, « les soi-disant faits miraculeux de Mirebeau ». Une seconde ordonnance, encore plus sévère, sera lue le 5 octobre 1912, dans laquelle l’Évêque traitera l’Abbé de « faussaire et escroc ».

Dès qu’il récupère son précieux tableau, Vachère en fait prendre une photo et range l’original dans une chambre de sa maison. Comparée aux photos prises avant que l’image soit réquisitionnée par l’évêché, il saute aux yeux que celle-ci a subi des retouches ou qu’elle a saigné aussi à Poitiers.

Le 27 mai 1912, une nouvelle « manifestation eucharistique » -c’est-à dire le saignement d’hosties consacrées- a lieu à Mirebeau, dans la petite chapelle de l’Abbé, en présence de divers témoins, dont deux prêtres. Les suintements durent pratiquement toute la journée. Ce fait nouveau et le retentissement qu’il provoque chez les fidèles, décide l’Abbé à porter un dossier à Rome, avec un rapport détaillé des faits, les expertises établies, les analyses, les attestations et déclarations sous serment, les photographies et le verbatim des « paroles » dictées par le Christ à l’Abbé –dont l’ordre de construire un calvaire et un chemin de croix de quatorze stations, comme le Pape lui en a donné le privilège. Établi en plusieurs exemplaires, ce dossier est remis le 19 juin 1912 au Saint-Office entre les mains de Mgr Serafini, à son Éminence, Mgr Rampolla, au R.P. Lepidi -Maître du Sacré Palais Apostolique- et à L’Éminence Vives y Tito… On en demanda même un exemplaire supplémentaire à l’Abbé pour l’entourage de la Reine mère. « Tout le monde fut ému jusqu’aux larmes en voyant les phographies » rapporte une gazette de l’époque.

Le pape est naturellement tenu au courant de ces évènements. Il reçoit d’ailleurs, en mains propres, un long rapport que Mgr Baumgarten a rédigé à la demande du cardinal Ferrata (alors Secrétaire du Saint-Office).

En 1913, le 17 mars, l’abbé Vareilles de Sommières (secrétaire épiscopal à l’Evéché de Poitiers) se rend à Mirebeau et demande qu’on lui remette les Saintes Hosties et l’image du Sacré-Cœur, afin, dit-il, de « les envoyer à Rome où on les réclame ». En fait, les précieuses pièces ne quitteront plus Poitiers où elles sont encore à l’heure actuelle (1939), affirme R. Bombenger dans Le Sacré-Cœur de Mirebeau en Poitou. – « Ma conviction de fidèle catholique, ajoute-t-il, est que l’Évêque a continuellement été trompé par les faux rapports de son entourage, sans jamais se donner la peine de vérifier, lui-même, le bien fondé des accusations qu’il a répercutées dans ses ordonnances contre Mgr Vachère ». Aucune enquête n’a jamais été diligentée alors qu’elle était souhaitée et réclamée par tous, l’Abbé le premier, par les croyants et par les incrédules qui ne pouvaient s’empêcher de proclamer haut et fort ce qu’ils avaient « vu, touché et goûté ».

Obéissant à la mission dont l’avait investi l’image du Sacré-Cœur, l’Abbé achète alors, à son nom, un terrain de trente hectares, dit « Colline de Gâtine ». Conformément aux prévisions que l’Image lui avait faites, Vachère trouva, « au moment voulu », les ressources nécessaires à cet achat car l’argent lui arriva de toutes parts. Il confia à un artisan maçon de Mirebeau, M. Ernest Roy, dit le Père Néness, le soin de réaliser les travaux.

Je me permets de mentionner ici, les souvenirs très précis que j’ai gardés du Père Néness et de son épouse, corsetière, naturellement surnommée la Mère Néness. Tous deux gens honnêtes et fort charmants, avec lesquels mes parents entretenaient d’aimables relations. Le Père Néness figure sur la photo de l’Harmonie Municipale que vous trouverez en suivant ce lien (Le premier, en bas, à droite) … Je reviendrai plus en détails sur l’histoire du Calvaire, sa construction, sa démolition et la dispersion de ses personnages, recherchés et finalement découverts par Jean Pelletier, puis son état actuel. A quinze minutes du Futuroscope, ce monument éminemment religieux, présente aussi un attrait touristique évident.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA Sur le point culminant de la colline, l’Abbé décide de faire construire, un calvaire monumental représentant le Christ en Croix. Pour faciliter le travail des ouvriers et protéger ciment et outils, on aménage, à côté, une cabane de chantier dans laquelle l’Abbé met une image du Sacré-Cœur, semblable à celle qui venait d’être portée à Poitiers par Vareilles de Sommières. Le 19 mars (1913), mercredi de la semaine sainte, un groupe d’ouvriers arrivent affolés chez l’Abbé :

– « Venez vite Monseigneur ! Du sang et des larmes inondent l’image. Occupé, l’Abbé ne se déplace que le lendemain 20 mars, jeudi Saint. Il trouve alors les ouvriers à genoux, en adoration devant l’étrange phénomène qui dure depuis la vielle.

Informé de « l’incident » l’Évêque l’interprète comme un acte de désobéissance notoire à son égard, car il s’était vanté, la veille, d’avoir mis fin aux « supercheries de l’artiste ». C’est vraisemblablement ce jour-là qu’il décide d’avoir recours à l’excommunication. ./. (Fin du chapitre 5) à suivre chapitre (6) Photo: au centre l’abbé Vachère, à sa droite, debout : Ernest Roy 

scroll back to top
Mise à jour le Jeudi, 24 Décembre 2015 12:52  

Commentaires  

 
0 #1 Patrice Lucquiaud 23-07-2011 23:21
Crois ou crois pas !
Mais Croix quand même ... chemin faisant ...
 
 
0 #2 La Foi 17-05-2013 14:37
Et bien moi je crois à cela comme je crois aux apparitions de la Vierge Marie à Sainte Bernadette de Lourdes. Laissez croire à chacun ce qu'il veut ça ne fait de mal à personne.
 
 
0 #3 G.de langwies 16-10-2014 15:33
bonjour,
cette image miraculeuse continue de s'associer à des gouttes de sang , dans d'autres endroits et d'autres pays ,le précieux sang versé pour nous au calvaire est une réalité partagée par la douce Marie ,,, merci pour votre travail ,,, cette image est une belle histoire de guérison qui continue (appel du ciel no 54 )
comme les yeux de l'aveugle né soigné par de l'argile , notre insuffisance est guérie par le précieux sang .
Saint Sidoine à Saint Maximin ,
Bois Seigneur Isaac ,,,Jubilé du précieux sang
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière

Votez

Histoire de l'Abbé Vachère
 

blabla du jour

" Quand un homme politique recule dans les sondages, c'est rarement pour prendre son élan.  "


...

A paraître ...

SKETCHES Roland Latour [en public]
[50%]

CANDELARIA Pérou [Exceptionnel]
[45%]

TRiBUS d'Amazonie [1990-2010]
[75%]

PORTRAITS femmes Sierra [Reportage 2014]
[45%]

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui4104
mod_vvisit_counterHier1274
mod_vvisit_counterCette semaine7857
mod_vvisit_counterSemaine dernière7553
mod_vvisit_counterCe mois29349
mod_vvisit_counterMois dernier31090
mod_vvisit_counterDepuis début1691947

We have: 94 guests, 2 bots online
Votre IP: 54.81.208.173
 , 
Date: 26 Avr 2017

Maintenance


Livre d'or & Commentaires
Désormais, à cause du spam grandissant, les messages du livre d'or et les commentaires d'articles, devront être approuvés par un administrateur avant d'être publiés.
Merci de votre compréhension.
Dennis (webmaster).