photos magazine de jeanpierre jeannin latour

l'émoi des mots, l'échoppe des photos

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Abbé Vachère (1) La tentation d'y croire, les raisons d'en douter.

Envoyer Imprimer

La tentation d’y croire, les raisons d’en douter

Abbé Vachère

Avant de plonger dans cette histoire, m’exposer aux critiques, braver les interdits, heurter les braves gens, nourrir de faux espoirs, avant de me laisser envahir par la tentation d’y croire et les raisons d’en douter, avant de vous embarquer avec moi dans ce passé si proche, tout chaud encore, presque brûlant… Je souhaite vous faire partager la règle que j’assigne à ce récit : les faits sont sacrés -seraient-ils centenaires- les commentaires sont libres. Ne vous pressez pas de choisir votre camp. Vous aurez tout le temps de forger votre opinion au long des chapitres et je vous inviterai, à la fin de ce récit, à en tirer vous-mêmes les conclusions par un « vote » simple, anonyme mais responsable.

L’histoire de l’abbé Vachère s’est déroulée à Mirebeau, il y a tout juste un siècle. Elle enthousiasma les esprits, enflamma les passions puis divisa la population, bien au de-là de notre village.

Maintes fois décrite par ma mère, j’ai en mémoire l’image de mon grand-père maternel, Jean Manceau, alors propriétaire de l’Hôtel du Lion d’Or, situé à côté de l’église, à l’emplacement actuel du parking et de l’ensemble des bâtiments Proxi, attelant son cheval noir, Coco, à son cabriolet d’osier et descendant, chaque matin, à la gare, accueillir les pèlerins du Sacré-Cœur de Mirebeau… Au cours de la journée, d’autres touristes arrivaient qu’une employée accompagnait jusqu’à la maison de l’Abbé. Mirebeau devenait lieu de pèlerinage et bien des Mirebalais nourrissaient secrètement l’espoir d’un essor aussi grand que celui de Lourdes.

Parmi les recherches que j’ai effectuées et dont je citerai naturellement les sources, je signale un blog créé en 2006 qui proposait ces lignes implacables : « Malgré l’évidence d’une habille supercherie, il se trouve encore des « spécialistes » pour défendre le caractère surnaturel des prodiges sanglants du Sacré-Cœur de Mirebeau-en-Poitou. Le protagoniste en était un prêtre qui mourut excommunié. La publication d’une partie de sa correspondance confirme s’il en était besoin, le caractère frauduleux des faits, en éclairant d’un jour nouveau la personnalité de l’inquiétant abbé Vachère de Grateloup ». Aujourd’hui, retiré de la toile, ce texte d’un flagrant parti pris, était seulement signé  d’un prénom : Paul…

Ce réquisitoire confirme la condamnation de Vachère et, avec lui, de quiconque oserait entreprendre une relecture de l’affaire. Nous voilà donc prévenus… L’auteur y recourt à la plus vile des méthodologies : le négationnisme dont il nous assène, en quelques lignes, une brillante (?) démonstration, s’appuyant sur de faux raisonnements, inventant de fausses preuves et ignorant les faits réels. Je m’en voudrais d’infliger à mes lecteurs une exégèse détaillée d’un procédé si détestable  mais demandons-nous comment une supercherie peut être habile et évidente à la fois ? Comment les spécialistes  qui mettront leur bonne fois à l’épreuve de ces faits peuvent être condamnés a priori ? Comment la révélation d’une correspondance qui n’a jamais existé peut confirmer une fraude qui n’a jamais été argumentée par le moindre début de preuve ?

Ce réquisitoire anonyme, constaté et scanné, illustre le climat dans lequel l’histoire s’est déroulée et traduit bien l'atmosphère qui en émane encore. Retiré de la toile, il aura sûrement été censuré par un esprit plus sensible au ridicule ou plus soucieux de vérité.

Pour mémoire, je passerai sur les incohérences auxquelles je me suis heurté et dont les seules justifications sont d’avoir permis, à l’époque, la vente de journaux mal écrits, propageant une image négative de la population locale : jalouse, ignorante, bête et méchante…

Nous nous insurgerons en constatant la facilité avec laquelle on aurait pu élucider cette affaire. Le liquide qui suinte de l’image du Sacré-Cœur est-il du sang humain ? Y-a-t-il derrière l’image un système de réservoir, de tuyaux de pompe… un truc ? Pour ne pas avoir à y répondre, ou par crainte de la réponse que l’on aurait obtenue, l’évêché –responsable de l’enquête- ne s’est même pas posé la question, condamnant à priori, générant doutes, malaises et conflits. Un simple constat de gendarme, une analyse de pharmacien, un article de presse et l’affaire de l’Abbé Vachère aurait fait pschitt… ou pas !

Autant de bonnes raisons pour nous, de douter. Ne dit-on pas qu’à trop vouloir combattre, on glorifie ? Gardons-nous de ces extrêmes. (jpj) A suivre Vachère (2)

scroll back to top
Mise à jour le Jeudi, 24 Décembre 2015 12:43  

Commentaires  

 
0 #1 Régis R 11-04-2011 17:53
Après Kadhafi et Gbagbo : Vachère. On ne peut pas dire que tu cherches à être consensuel.
 
 
0 #2 Patrice Lucquiaud 23-07-2011 22:08
Hé bien , je comprends,ds maintenant pourquoi cette suite d'articles se fit attendre ...La réflexion pondérée et affinée est au rendez-vous pour suivre le déroulement de cette histoire hors du commun et l'étude des faits, minutieuse pour demeurer objective ... à nous lecteurs de nous faire un jugement à bien murir au gré de ces lectures .... :-)

P.L. le Farfadet du "Mirebalais Indépendant"
 
 
0 #3 Gérard Deyber 15-12-2014 21:14
bonjour,
merci beaucoup de faire connaître cet évènement ,
l'humilité qui nous est ainsi donnée , ouvre le coeur à une intelligence nouvelle ,
merci
 
 
0 #4 Erwan 13-06-2015 16:32
Cher ami,
Notre petite conversation à la terrasse du PMU m'a donné l'envie de fouiner un peu sur Internet et j'y ai trouvé que le célèbre poète irlandais William Butler Yeats (prix Nobel de littérature en 1923 tout de même!) avait fait le déplacement à Mirebeau (avec son amie Maud Gonne) pour rencontrer l'abbé Vacher ! En 1913 semble-t-il. Selon Jacqueline Genet, auteure de William Butler Yeats: les fondements et l'évolution de la création poétique, il aurait même écrit un long essai à ce sujet, resté impublié... A suivre... (Erwan 06 19 35 27 62)
 
 
0 #5 Gérard 15-03-2017 12:12
Bonjour Monsieur Jeannin,

Je viens de terminer les dix chapitres relatant « l’histoire » de l’Abbé VACHERE, cette lecture m’a passionné et je tenais à vous en faire part. J’ai voté.
Mais c’est un autre de vos « écrits » qui me conduit à vous adresser ce message.
En effet, je rentre de Guinée Conakry ou je me suis rendu, pour la deuxième année consécutive, en compagnie du Père Bernard KAMANO (!).
Ce voyage est organisé dans un cadre associatif local, modeste et sans autre ambition que de prêter mains forte à une école de confession chrétienne (et de fonctionnement laïque) située à FARANAH. Association : Les enfants de La Rochelle à Faranah.
Je passe sur les détails …. et j’en viens au fait.
Comme vous le savez le Père Bernard KAMANO est un personnage unanimement connu, reconnu et grandement respecté dans son pays, à Guékédou, Faranah, Kissidougou … je n’ai d’ailleurs pas les mots pour décrire l’accueil qui lui est réservé « là-bas ».
Alors voyez-vous Monsieur Jeannin, je tenais à vous faire part de l’émotion qui fut la mienne lors de la lecture de votre article : « Si Mirebeau m’était conté – Comme un agneau au milieu des loups » et vous en remercier très sincèrement.
Je n’en apprécie que plus encore notre Père Bernard. (Et …. nourris quelques secrètes rancunes contre ce Monsieur Gourrichon)
Voilà. C’est dit.
Merci encore. Bien cordialement.
Gérard.
 
 
0 #6 Ramon 27-05-2017 06:03
Berlin, vers cinq heures, la police ayant voulu s'emparer de lui, la
foule juive, qui l'entourait, s'y etait opposee, poussant
des clameurs et des lamentations, se livrant meme a des
violences qui provoquerent un grand nombre d'arrestations.
 
 
0 #7 Jean-Pierre 01-06-2017 02:53
Merci pour cette histoire si peu connue. Monseigneur Vachère de Grateloup a été persécuté comme tous les grands serviteurs de Dieu. Que JÉSUS notre Divin Maître nous protège en ces jours d'"apostasie généralisée".
Jésus, Marie, je vous aime, sauvez les âmes.
AD7
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière

Votez

Histoire de l'Abbé Vachère
 

blabla du jour

" Etre original c'est essayer de faire comme les autres et ne pas y parvenir. "


...

A paraître ...

SKETCHES Roland Latour [en public]
[50%]

CANDELARIA Pérou [Exceptionnel]
[45%]

TRiBUS d'Amazonie [1990-2010]
[75%]

PORTRAITS femmes Sierra [Reportage 2014]
[45%]

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui244
mod_vvisit_counterHier798
mod_vvisit_counterCette semaine2568
mod_vvisit_counterSemaine dernière8899
mod_vvisit_counterCe mois21514
mod_vvisit_counterMois dernier27584
mod_vvisit_counterDepuis début1921975

We have: 23 guests online
Votre IP: 54.80.157.133
 , 
Date: 23 Nov 2017

Maintenance


Livre d'or & Commentaires
Désormais, à cause du spam grandissant, les messages du livre d'or et les commentaires d'articles, devront être approuvés par un administrateur avant d'être publiés.
Merci de votre compréhension.
Dennis (webmaster).